Le Grand Canyon

Le roadbook – avant de partir

On entre dans le parc et comme c’est le premier, on prend le pass « America the beautiful » car il sera très utile dans plusieurs parcs. 80$ au compteur.

La Rive Sud du Grand Canyon est la plus touristique des deux rives. Il est commun de penser que c’est celle des deux rives où les points de vue sont les plus grandioses. Une chose est sûre, c’est la rive la plus aménagée et celle où il est le plus aisé de se loger.

Le Parc National du Grand Canyon a été fondé en 1919 afin de protéger les 4927 km² du Canyon creusé par le fleuve Colorado. Le site est même inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1979.

Les dimensions de ce Canyon donnent vraiment le vertige : 450 km de long entre le Lac Powell (à Page) et le Lac Mead (à Las Vegas). Sa largeur varie entre 5.5 km et 30 km. Sa profondeur moyenne est de 1300 m avec un maximum de plus de 2000 m.

C’est aussi un phénomène géologique unique s’étalant sur plus de 2 milliards d’années. Avec une moyenne de 4,5 millions de visiteurs par année, il est le deuxième parc national le plus visité aux États-Unis (après le Great Smocky Mountains NP).

On peut visualiser un film sur la formation du GC au Shrine of ages. On peut également visualiser un film 3D au visitor center.

Le Grand Canyon est véritablement un paradis pour géologues. La flore est étagée, sur la Rive Sud, on est à plus de 2000 m d’altitude : pins pignon, genévriers de l’Utah, cactus.

Plus bas, on a une végétation proche du désert de Sonora. La Rive Nord, non exposée ici est plus boisée et plus humide, elle approche les 2800 m d’altitude. La faune est composée d’écureuils, cerfs, renards, condors de Californie mais aussi coyotes, lynx et même pumas.

Ce parc est situé au nord de l’Arizona. Ses roches creusées par le fleuve Colorado, dont les plus anciennes datent d’il y a 1,7 milliard d’années, se sont façonnées au fil du temps, pour aboutir à cette configuration du site et à ces paysages vertigineux absolument uniques.

Le Grand Canyon c’est une distance allant jusqu’à 16 kilomètres entre les rives nord (north rim) et sud du canyon (south rim).

Le lieu surprend par son gigantisme, mais aussi par le calme qui y règne.

Un bon conseil : stationner la voiture à l’extérieur de la chambre et utiliser autant que possible les navettes du parc.

VILLAGE

QUARTIER HISTORIQUE

Ce dernier est constitué de nombreux bâtiments historiques datant du début du 20e siècle à l’intérieur du Grand Canyon Village. L’hôtel le plus luxueux et le plus célèbre du Grand Canyon a été construit en 1905 et c’est le El Tovar Hotel. Arrêtez-y pour pouvoir y admirer entre autres son magnifique hall d’entrée en bois sombre.

Jetez également un coup d’œil à la Hopi House qui est inspirée de l’architecture autochtone des Hopis et au Lookout Studio qui permettait auparavant aux visiteurs d’observer les randonneurs au cœur du canyon avec un télescope. Aussi, le Bright Angel Lodge qui possède une cheminée entièrement faite de roches du Grand Canyon, qui ont été agencées dans l’ordre chronologique. Finalement, la gare qui marqua un grand tournant dans l’histoire du Grand Canyon lorsqu’elle fut achevée en 1909, rendant l’endroit enfin plus accessible et ce, à moindre coût

Se rendre ensuite au Visitor Center (10 S Entrance Rd), récupérer des cartes.

Navettes

Départ : Visitor Center du Grand Canyon (10 S Entrance Rd).

Départ Navette : Mather Point (à pied depuis le Visitor center).

Navette orange : pour Yavapai Point.

Navette bleue : relie les infrastructures de Grand Canyon Village

Navette violette : vers Tusayan

Navette jaune : pour les points de vue à l’est 

Navette rouge : pour les points de vue à l’ouest -> vers le Hermits Rest Route Transfer

Fréquence :

  • toutes les 30 minutes entre une heure avant le lever du soleil et 9 h 30.
  • toutes les 15 minutes entre 9 h 30 et le coucher du soleil.
  • toutes les 30 minutes entre le coucher du soleil et 1heure après le coucher du soleil.

Coucher de soleil

  • Yaki point 
  • Hopi point
  • Yavapai point
    • L’accès se fait facilement à pieds depuis l’hôtel (20 minutes environ – 0,9 mile / 1,5 kms).
    • Le retour se fait également à pieds.
    • Penser à prendre des lampes frontales.
    • L’accès peut également se faire en navette (bleue + orange).
  • Shoshone Point (3.6 km – 1h – Facile) 36.038403, -112.063542

Si vous n’avez rien contre 40 minutes de marche (aller-retour), préférez plutôt, pour le coucher de soleil ou le pique-nique (tables et barbecue sur place), Shoshone Point, un endroit quasi inconnu des touristes. Le départ du sentier se situe environ 2 miles à l’est de Yaki Point, entre les bornes (mileposts) 244 et 245, sur la gauche. Il y a une barrière métallique qui barre la route en terre, et un petit parking non indiqué juste avant. Cela vaut vraiment le déplacement.

Rim Trail

Ce qu’on appelle la Rim Trail, c’est en fait un sentier de randonnée très accessible, qui longe directement le Grand Canyon à l’ouest du visitor center, nous offrant ainsi des points de vue à couper le souffle sur la huitième merveille du monde. La Rim Trail borde la Hermit Road, une route de 11 kilomètres de long. Le mieux pour parcourir la Rim trail est de prendre la navette de la Hermit road et de sortir aux plus beaux arrêts. Vous pouvez ensuite la longer à pied, d’un point à l’autre, puis reprendre la navette au point suivant. Vous pouvez aussi faire le sentier au complet, mais il faut savoir qu’il y a 21 km entre le visitor center à l’est et le Hermits rest, à l’ouest. Une grosse journée de marche, même s’il n’y a pratiquement pas de dénivelé. Cette promenade vous fera découvrir les paysages époustouflants du Grand Canyon avec ses multiples points de vue. Votre premier contact avec la gorge la plus spectaculaire au monde se fera très certainement au Mather Point, situé juste derrière le Visitor Center. En haute saison, c’est le matin qu’il est préférable de vous rendre sur la Rim Trail avec le service de navette. À partir de la fin de l’avant-midi, l’attente pour prendre le bus est de plus en plus longue et il n’est pas rare d’avoir à attendre de 25-30 minutes (deux à trois bus) avant de pouvoir embarquer.

Randonnée 1 : faire à pied la portion entre Yavapai et Mather point, puis prendre navette orange vers Yaki point (coucher de soleil)

Yaki Point est aussi le point de départ du South Kaibab Trail qui permet de descendre au fond du Grand Canyon ou de faire seulement une partie de la descente jusqu’à Cedar Ridge.

Randonnée 2 : Aller à Mather Point (à pied, c’est tout près du Visitor center). De là, prendre navette orange pour Yavapai Point. Puis faire à pied la portion entre Yavapai et le Verkamp’s Visitor Center (« Trail of Time », 2,1 km ; 1 heure et facile/ vues à couper le souffle).

  • Mather Point : Point de vue le plus fréquenté car situé juste à côté du Visitor Center.
  • Yavapai Point : A 1 mile de Mather Point.  Point de vue également très fréquenté qui permet d’avoir une vue panoramique du Grand Canyon et d’apercevoir le Colorado. Un petit musée (Yavapai Geology Museum) permet de mieux comprendre la géologie du Grand Canyon.

Randonnée 3 : Hermits Rest Route (7 miles/11 km   – durée du trajet :  1h30 sans descendre du bus) est   réservée uniquement aux navettes.

Prendre navette bleue vers le Hermits Rest Route Transfer, puis navette rouge pour les points plus à l’ouest. On peut alterner entre marche le long du canyon et navette.

S’arrêter à divers points de vue et marcher entre les points les plus spectaculaires sur le sentier au bord du précipice : le Rim Trail suit.

  • Trailview Overlook

Premier arrêt de ce parcours qui permet de découvrir ce superbe panorama.

  • Maricopa Point

Depuis ce point de vue on distingue bien, en face, le Bright Trail, la voie principale qui descend vers Indian Garden et le fond du canyon.

Ce point de vue sur le canyon permet aussi de voir une ancienne mine.

  • Powell Point

Quelques minutes de marche dans une forêt de pin pour atteindre ce point de vue.
Un monument de granit est érigé ici en mémoire de John Wesley Powell, premier citoyen Américain à explorer le canyon lors de deux expéditions en 1869 et 1872.

  • Hopi Point : le plus beau point de vue pour le lever et le coucher du soleil. On y découvre une belle vue sur l’ouest du canyon et un aperçu de la rivière Colorado.
  • Mohave Point : vue spectaculaire du grand canyon (vue sur le Colorado). A l’extrémité d’un canyon qui pénètre dans la Rive Sud, profondeur de plus de 900 mètres.
    Sur le bord du canyon de nombreux pins et genièvres ont poussé dans des positions scabreuses.
  • The Abyss : vue impressionnante du grand canyon (quasiment à la verticale). C’est ici que les falaises de Great Mojave plongent à plus de 1 000 m jusqu’au Colorado. Effet saisissant garanti !
  • Entre Abyss et Hermits rest trajet moins intéressant
  • Pima Point

A cet endroit, peu de végétation, mais des formations rocheuses tourmentées et spectaculaires. On peut apercevoir le Colorado.

Ici se termine la balade au bord du canyon. En effet, bien que le chemin continue sur plus de 1.5 miles jusqu’à Hermits, il se fera dans une forêt boisée qui n’offre que peu de vue sur le canyon.

  • Hermits Rest

C’est le point final de cette superbe balade dans le grandiose et l’irréel. Au bout du chemin, une bâtisse en pierres qui servit de maison à un Hermite dans les années 1914 où subsiste une immense cheminée. Aujourd’hui, c’est un magasin de souvenirs et de petite restauration. On y trouve également des toilettes.

De mars à novembre, tous les points de vue entre Trailview Overlook et Hermits Rest inclus sont uniquement accessibles en navette gratuite ou à pied.

DESERT VIEW DRIVE (KAIBAB TRAIL ROUTE)

Sur une distance d’environ 25 miles/40 km, Desert View Drive traverse une forêt où il est possible de se reposer, faire une pause repas et surtout s’arrêter aux points de vue. Comptez 3 heures pour les sillonner.

Cette route d’une quarantaine de kilomètres se situe à l’est du Grand Canyon Village et elle n’est pas desservie par le service de navette. Il faut la découvrir à pied ou idéalement, en voiture. Elle nous offre plusieurs points de vue sur le fleuve Colorado, dont les plus populaires sont : Le Grandview Point★★★, qui vous permet d’avoir une vue à 180° sur le canyon. Ensuite, le Lipan Point★★★qui nous offre un superbe point de vue sur les Unkar Rapids et le fleuve Colorado. Finalement, le Desert View ★★★, qui dispose d’une tour de pierre sur le bord de la falaise vous donnant accès à une vue à 360°. Le point le plus élevé au sud du canyon est l’endroit parfait pour observer le coucher de soleil. L’idéal est de faire la route en après-midi, car c’est une portion du parc qui est habituellement moins achalandée à ce moment.

Pipe Creek Vista, accessible par navette ou en voiture.

Yaki Point
Uniquement en navettes ou à pied (une heure aller / retour), excellent point de vue de l’ensemble du canyon en général, un endroit idéal pour contempler le lever du soleil.

Grand View Point

A une dizaine de kilomètres du Grand Canyon Village et après avoir traversé une jolie forêt de pins, vous découvrirez ce beau point de vue qui constitue le point de départ du Grandview Trail

Moran Point

Une petite route conduit à un éperon d’où l’on a une belle perspective et la possibilité de voir les rapides du Colorado. Ce point de vue permet d’observer, pour les amateurs de géologie, les 3 couches de roche principales du Grand Canyon : les roches paléozoïques (les plus récentes), le supergroupe du Grand Canyon et le groupe de Vishnu (les plus anciennes, au fond du canyon).

Tusayan Ruin and Museum

Petit musée à visiter et les ruines d’un petit village Anasazi qui ne comptait que quelques habitants de la communauté ancestrale Pueblo. Le site est en l’état, intact, sans reconstruction et un sentier balisé traverse les ruines d’un village. L’entrée est gratuite.

Lipan Point

Peut-être l’un des endroits les plus spectaculaires de la Rive Sud, un menu complet pour les yeux !

A l’ouest en bas, on voit les Hance Rapids qui serpentent à travers le schiste rouge.
On aperçoit aussi Unkar Delta, les vestiges de quelques demeures indiennes.

Navajo Point

Les différentes couches géologiques ainsi que les très belles couleurs des roches.

Desert View

Dernier point de cette magnifique route, on y trouve une ancienne tour de guet, car c’est le point le plus élevé de la Rive Sud à 2 267 m d’altitude.

La Watch Tower d’inspiration indienne fut construite dans les années 30. Sur les murs intérieurs, on découvre quelques peintures indiennes et à son sommet la vue est panoramique.

Et nous?

Surtout ne pas oublier ce fameux pass « America the beautiful ». Il nous sera utile plusieurs fois car il est valable dans tous les parcs nationaux.

Le parc est très boisé, avec beaucoup de pins. Ça sent un peu comme en Provence et il y a même des grillons.

Notre hôtel choisi est le Yavapai Lodge. Ça fait un peu camp de vacances américains. Chambre standard, située dans un des petits bâtiments disséminés dans le parc, avec un frigo mais pas de micro-onde. Il y a un magasin sur le même parking que la réception. Cela nous a inspiré un poulet cuit avec une salade un des soirs.

On est vraiment coupé du monde. Très peu de réseau téléphone, quasiment aucun accès à la 4G en 3 jours et impossible de se connecter au WI FI limité dans la réception de l’hôtel. Etrange de se rendre compte comme on utilise régulièrement notre GSM : choisir un resto, trouver un chemin, échanger des messages et des photos… mais bon, rien d’insurmontable non plus. Juste prévenir les proches à l’avance, car eux, ça les a un peu angoissés.

Premier matin, petit jogging au réveil. Je n’avais pas réalisé que le parc est en hauteur, 2100 m mais en courant, je m’en rends vite compte. Il ne me faut que quelques minutes pour arriver sur le bord du canyon et la vue me fait oublier mon essoufflement dû à l’altitude. Ouaouh !

L’effet sera le même sur toute la famille, c’est grandiose, impressionnant, une vue à couper le souffle.

On fera à pieds toute la zone entre le visitor center et le Verkamp’s Visitor Center. Plusieurs points de vue aménagés sont situés sur l’itinéraire. Le sentier « Trail of time » permet de voir différents types de roche constituants le canyon et permet aussi de réaliser les différentes époques où le travail de l’érosion s’est fait, avec une comparaison entre les distances marchées et les époques. Et partout, des points de vue impressionnants et différents. Tout ne se ressemble pas.

On a pique-niqué avec vue sur le canyon. Ensuite pour se rendre au Rim Trail, depuis le Verkamp’s Visitor Center, il faut rentrer dans les terres et descendre vers le chemin de fer, à gauche de l’hôtel El Tovar. Le service de navette est très efficace. Nous n’avons quasiment jamais dû attendre plus de quelques minutes. On profite de cette facilité pour faire tous les points de vue du Rim Trail.

Chaque point est, comme le matin, très différent du précédent et donc, tous ou presque sont intéressants.

J’ai régulièrement dû lutter contre le vertige et j’ai bien vu que c’était le cas d’autres personnes, qui comme moi, penchait en arrière pour s’avancer vers les bords 😊

Pas du tout évident avec petit casse-cou. Il ne réalise pas le danger et nous avons dû le surveiller en permanence, main bien accrochée dans la sienne. Une corde aurait été utile 😊 Les points de vue sont souvent avec des barrières mais il est facile de passer par les côtés, les barrières sont parfois basses (et on peut grimper dessus), et en dehors des points de vue, rien ne protège les bords. Bref danger de chaque instant.

Et pourtant, de nombreux touristes s’approchent des bords, sautent ou se penchent pour faire les meilleures photos. Vous aurez bien compris qu’on est resté plus loin, mon vertige m’obligeant aussi à garder en sécurité tous les membres de ma tribu.

Nous pensions avoir un établissement genre « café » au dernier point de vue Hermits Rest. Il s’agit plutôt d’une mini épicerie avec un choix restreint. Aucune bière notamment, très surprenant pour les belges que nous sommes.

Tout cet itinéraire est balisé et la plupart des sentiers sont plats, accessibles en poussette.

Avec les enfants, nous sommes rentrés à l’hôtel pour se reposer un peu. S’ils n’étaient pas là, on aurait pu ajouter une randonnée partant de Bright Angel au programme. Dans notre cas, 2-3h le matin à marcher, la pause pique-nique et le tour le long de la Rim Trail sont suffisants pour s’accorder une pause. Il y a un bar et un resto à l’accueil du lodge, on en a profité pour boire un verre et les enfants ont joué avec les jeux en bois à disposition (puissance 4, jenga,). Nous avons terminé notre journée par un coucher de soleil, en partant sur la droite du visitor center, sur le début de la desert view drive. Il y a de plus beaux autres points de vue mais notre journée a été bien remplie. Et là où on s’est arrêté, c’était déjà très beau. Ce coucher de soleil a été parmi les moments préférés de princesse.

Le lendemain matin, lever plutôt matinal pour partir en randonnée en descente dans le canyon. Nous avons choisi entre les 2 randonnées les plus courtes. On a pris celle qui descend de South Kaibab car nous avons beaucoup visité l’autre côté la veille. Même avec les enfants, nous avons mis la durée prévue (+- 2h15). Ça descend pas mal sur le début (et donc ça remonte pas mal) et le reste est moins pentu mais l’essentiel de l’aller est en descente et du coup le retour monte quasiment tout le temps. Se retrouver dans le canyon est à faire !

On aurait pu aller plus loin mais on avait laissé les bagages dans la chambre et on devait faire le check out… c’était une erreur. Faire le check out avant de partir nous aurait laissé plus de liberté pour descendre autant que possible dans le canyon.

On emprunte la desert view drive pour quitter le parc. Le petit musée et les ruines de Tusayan est intéressant. Il y a un petit sentier avec des panneaux explicatifs des plantes et de leurs usages. Le lipan point est vraiment à voir. Un des plus beaux points de vue selon nous.

On peut grimper gratuitement dans la tour à Desert View et il y a de quoi se restaurer.

Les cartes et les informations qu’on reçoit à l’entrée du parc sont très bien expliquées : les différents points de vue, le système de navette et au visitor center, de grands panneaux permettent de facilement choisir une randonnée.

Dernier détail intéressant : il est possible de se ravitailler en eau à plusieurs endroits. Emporter des gourdes était très utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *