Las Vegas à l’arrivée

Le mini roadbook

Las Vegas c’est l’exubérance à l’état pur, là où tout est permis… ou presque ! On l’appelle d’ailleurs la “Sin city” (ville du péché ou du vice). Ce qui se passe à Vegas doit rester à Vegas. Elle est bien connue pour ses innombrables casinos, sa réputation de ville de fête, ses néons lumineux de toutes les couleurs, ses hôtels incroyables, ses salles de spectacles et pour être un véritable temple du shopping. 🙂

Et nous là-bas?

Profiter des piscines, petit tour, bref se reposer et se remettre du décalage horaire.

9h, pas facile à digérer avec 3 enfants, alors on n’a rien mis de précis au programme. On a réussi à garder les enfants au lit jusque 5h30. Un bibi a bien aidé pour petit casse-cou. L’avantage quand on sort prendre le petit déjeuner, c’est que le strip est quasiment pour nous 😊 On avait envisagé d’aller aux attractions au Circus, mais ça ouvre à 10h (et il est 9h) ; c’est des attractions plus pour les grands ou des jeux pour gagner des peluches, pas ce qu’on espérait mais je dois avouer que je n’avais pas regardé avant de partir.

On revient en transversant les hôtels : Encore, le Wynn, le palazzo, le venetian. Ça claque, entre les décorations florales, les piscines majestueuses, les casinos classes, les boutiques de luxe. On admire les chaussures à paillettes dans les vitrines avec la princesse, mais comme il n’y a pas le prix, c’est probablement hors de notre portefeuille 😊

La reconstitution de Venise plait beaucoup aux enfants car on y est allé il y a 2 ans.

On a choisi assez rapidement un repas au milieu de Panda Express et d’un Chipotle. Le burrito n’est pas mauvais, le chinois, on ne refera pas.

Les enfants sont très fatigués alors on a opté pour une sieste. Au milieu de tout ce que j’ai lu sur le décalage horaire, je ne sais plus trop ce qu’il faut faire ou pas faire, alors j’opte pour l’instinct : ils ont besoin de dormir. On a dû les réveiller mais 2 jours plus tard, je trouve qu’on a plutôt bien géré. Voir article sur le décalage horaire.

J’avais choisi le « mirage » notamment pour la piscine. Assez adaptée pour les enfants : pas de problème pour faire du bruit, un espace avec peu de profondeur, pas de musique trop forte, pas minuscule. Je suis contente de mon choix et les enfants aussi. Aucun souci pour trouver des transats, c’est un plus.

On pensait pouvoir faire un tour le soir mais les enfants s’endorment déjà devant leur burger, alors on décide d’en rester là. A noter que le service est très souvent irréprochable. Ici au LVB burger, même si la serveuse a trouvé cela bizarre, elle a préparé une eau grenadine. Cela n’a pas l’air d’être à la carte au US.

La première journée aux states s’achèvent par un retour en chambre dans les bras de papa et maman ; heureusement que l’ado marche tout seul 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *